En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Cinéma : Bienvenue

Par adminme vigo, publié le mardi 4 octobre 2011 14:24 - Mis à jour le lundi 15 juin 2020 17:26

 

 

Bonjour à toutes et à tous !!

 

Le lycée Jean Vigo présente

notre chaîne vidéo

Courtsd'écolejeanvigo

 

Extraits des programmes

Les 2ndes

Au cours de l'année, l’enseignement s’organise avec souplesse en un parcours théorique et pratique autour de cinq thématiques, dont l'actualisation et l'agencement sont laissés à l'appréciation du professeur, en fonction des projets menés, du partenariat et des ressources locales.
En seconde, seront étudiées les thématiques suivantes :

  •  Rire, pleurer, avoir peur au cinéma (Émotion(s))
  •  Le personnage de cinéma (Motifs et représentations)
  •  L’écriture du plan (Écritures)
  •  Trucages et effets spéciaux, de Méliès à la 3D (Histoire(s) et techniques)
  •  Les métiers du cinéma : de la fabrication à la diffusion d'un film (Économie(s)

En classe de seconde, l’accent est mis sur le passage des émotions à la réflexion. Dans cette perspective, une place prépondérante est accordée aux situations d’apprentissage suivantes :

  • la découverte et l'appropriation d’oeuvres et de fragments variés (plans, séquences, extraits) ;
  • les premiers échanges avec des professionnels et la découverte des métiers ;
  • les exercices de création associant un ou plusieurs plans, éventuellement enchaînés, pouvant aller jusqu'à un projet simple ;
  • le retour critique des élèves sur leur production ;
  • l’initiation à l’analyse (de photographies et de photogrammes, de plans, de brèves séquences).

À la fin de la classe de seconde, l'élève est capable :

  • de tenir un discours simple sur quelques oeuvres rencontrées en éclairant ses émotions de spectateur par les connaissances acquises dans le cadre de l’étude des thématiques de l'année ;
  • d'écrire, tourner et monter au moins une séquence, d'opérer quelques choix simples de réalisation d'un plan ou de quelques plans, et être capable de les justifier en prenant en compte l'effet recherché sur le public et son rôle spécifique dans cette production ;
  • d'analyser un plan ou une brève séquence à partir de l'une des thématiques de l'année.

 

Les 1ères
Au cours de l’année, l’enseignement s’organise avec souplesse en un parcours théorique et pratique autour de quatre questionnements, dont l'actualisation et l’agencement sont laissés à l'appréciation du professeur, en fonction des projets menés, du partenariat et des ressources locales. En classe de première, le professeur construit sa progression en combinant librement les questionnements suivants :

  • Les genres cinématographiques, de la production à la réception (Émotion(s) & Motifs et représentations).
  • Être auteur, de l'écriture de scénario au final cut (Écritures).
  • Une technique dans son histoire (Histoire(s) et techniques).
  • Les studios (Économie(s)).

En cinéma-audiovisuel, l’élève fait l’expérience de situations d’apprentissage variées, parmi lesquelles : la rencontre avec des oeuvres, l’échange avec des professionnels, la pratique artistique sous la forme d’exercices ou de projets, les apports théoriques et historiques sous la conduite du professeur, les démarches d’analyse. Dans les expériences vécues par l’élève, ces différentes modalités pédagogiques sont associées afin que soient tissées des relations fortes entre les dimensions théoriques et pratiques de l’enseignement.

Dans l’enseignement de spécialité, en classe de première, l’accent est mis sur l’affirmation des partis pris créatifs. Dans cette perspective, une place prépondérante est accordée aux situations d’apprentissage suivantes :

  • l’étude détaillée d’oeuvres et notamment de la construction du point de vue ;
  • les échanges et le travail avec des professionnels ;
  • la réalisation d'exercices et projets pouvant aller de l’écriture de scénario jusqu’au montage final ;
  • l’élaboration d'un carnet de création accompagnant un projet de l’année et les réflexions qu’il suscite ;
  • l’argumentation personnelle en vue d’exposer et de justifier un point de vue artistique ; la confrontation avec d’autres regards ;
  • l’appréhension critique d’écritures audiovisuelles variées pour identifier et comprendre leurs spécificités ;
  • la mise en oeuvre de méthodes et d’outils d’analyse divers (culturels, techniques, formels, historiques, économiques, etc.) ;
  • l’initiation à la réflexion théorique à partir de références historiques et esthétiques.

Les terminales

Connaissances et compétences travaillées
Au cours de cet enseignement de spécialité, l’élève acquiert des connaissances (esthétiques, culturelles, historiques, techniques) et développe des compétences (réflexives, analytiques et méthodologiques, artistiques, critiques) qui favorisent l’affirmation de son jugement et de sa pratique créative, individuelle ou collective. Ces connaissances et compétences peuvent s’organiser selon les quatre ensembles suivants :

  • Comprendre le sens d’une oeuvre cinématographique et audiovisuelle en lien avec son contexte et son public.
  • Apprécier la spécificité d’un geste artistique dans le domaine cinématographique et audiovisuel.
  • Déterminer les choix constitutifs d’un projet de création et les mettre en oeuvre.

 

  • Analyser de manière précise et argumentée des productions cinématographiques et audiovisuelles.
  • Choisir les outils et les méthodes d’analyse pertinents selon les supports et les contextes spécifiques d’écriture.
  • Mobiliser ses compétences d’analyse au service de sa propre pratique d’écriture cinématographique et audiovisuelle.

 

  • Comprendre les principaux repères de l’histoire du cinéma et de l’audiovisuel en lien avec ceux des autres arts.
  • Appréhender les relations entre innovation technique et création cinématographique et audiovisuelle à différentes époques.
  • Mobiliser ses connaissances pour nourrir son expérience de spectateur et sa pratique artistique.

 

  • Éprouver par la découverte et l’échange ses propres choix esthétiques.
  • Affirmer les valeurs propres à sa responsabilité de spectateur et de créateur.
  • Présenter et défendre son projet artistique et les choix qui le fondent.

En classe terminale, cinq questionnements orientent la réflexion et les projets créatifs des élèves :

  • réceptions et publics (Émotion(s)) ;
  • transferts et circulations culturels (Motifs et représentations) ;
  • un cinéaste au travail (Écritures) :
  • périodes et courants (Histoire(s) et techniques) ;
  • art et industrie (Économie(s)).

Programme limitatif
Un programme limitatif de trois oeuvres cinématographiques et audiovisuelles est publié tous les ans au Bulletin officiel de l’éducation nationale. Il est renouvelé annuellement par tiers. Au cours de l’année de terminale, chaque oeuvre est abordée et analysée dans la perspective d’un ou plusieurs questionnement(s) précisé(s) par le Bulletin officiel de l’éducation nationale. Chaque oeuvre permet donc de mener l’étude d’un ou plusieurs questionnement(s).

La pratique artistique
En classe terminale, l’élève appréhende le processus global de l’écriture filmique, en s’appuyant notamment sur ses acquis antérieurs et en les approfondissant. Aussi cette année accorde-t-elle une place importante à la réalisation d’un projet créatif abouti dont la forme et les objectifs sont laissés à la libre appréciation du professeur dans le cadre des connaissances acquises et des compétences travaillées en classe. Le développement de ce projet créatif :

  • ménage avec souplesse des échos avec un ou plusieurs questionnements du programme de terminale, afin d’encourager leur réinvestissement dans la pratique créative de l’élève ;
  • privilégie, au sein de la classe, le travail en équipe articulé à la démarche personnelle de l'élève.


Le projet créatif aboutit à la mise en forme d’un carnet de création (note d’intention, description et analyse réflexive des étapes de création, documents de travail, etc.) et à la réalisation d’un court métrage ou d’un fragment finalisé (une ou plusieurs séquences, une partie, un chapitre, etc.) issu d’un ensemble plus vaste.
Le projet créatif est préparé au sein de la classe par des exercices et des travaux pratiques qui permettent à l’élève d’expérimenter et de s’approprier différentes étapes de l’écriture cinématographique et audiovisuelle (écriture de scénario, repérages, tournage, montage, montage son, mixage, étalonnage, effets visuels, etc.). À travers celles-ci, il est amené à effectuer des choix artistiques, à les approfondir afin d’affirmer peu à peu un point de vue et d'être en mesure de le justifier.
Lors des différentes évaluations préparant à l’examen du baccalauréat, la réalisation n’est pas évaluée en tant que telle. Elle sert de support au questionnement sur la démarche de création et sur l’engagement personnel de l'élève.

Situations d’apprentissage et expériences de l’élève
En cinéma-audiovisuel, l’élève fait l’expérience de situations d’apprentissage variées, parmi lesquelles : la rencontre avec des oeuvres, l’échange avec des professionnels, la pratique artistique sous la forme d’exercices ou de projets, les apports théoriques et historiques sous la conduite du professeur, les démarches d’analyse. Dans les expériences vécues par l’élève, ces différentes modalités pédagogiques sont associées afin que des relations fortes soient tissées entre la dimension théorique et la dimension pratique de l’enseignement.
Dans l’enseignement de spécialité, en classe terminale, l’accent est mis sur l’exploration des principales théories du cinéma et de l’audiovisuel, et sur leur mobilisation dans des démarches d’analyse ou de pratique créative. Dans cette perspective, une place prépondérante est accordée aux situations d’apprentissage qui favorisent :

  • l’étude détaillée et complète des oeuvres du programme limitatif en lien avec les questionnements de l'année ;
  • la réflexion théorique à partir de références historiques et esthétiques et l’application des principales théories du cinéma et de l'audiovisuel ;
  • la mobilisation de méthodes et d'outils d’analyse adéquats (culturels, techniques, formels, historiques, économiques, etc.) et la justification du choix de la méthode appropriée ;
  • l’analyse de séquence, mobilisant les approches et les outils adéquats ;
  • le développement écrit d’une réflexion personnelle sur les oeuvres du programme limitatif en lien avec l’un des questionnements de l'année ;
  • la collaboration réfléchie avec des professionnels et l’interrogation problématisée sur les réalités professionnelles ;
  •  la réalisation d’un projet de création cinématographique (court métrage, fragment d’un ensemble plus vaste, etc.) et l’analyse critique de ce projet ;
  • l’élaboration d'un carnet de création accompagnant le projet de l’année et les réflexions qu’il suscite ;
  • l’argumentation personnelle en vue d’exposer et de défendre son projet et le point de vue artistique qui le sous-tend ; la confrontation avec d’autres regards ;
  • l’appréhension critique d’écritures cinématographiques et audiovisuelles variées pour identifier et comprendre leurs spécificités.

 

A très bientôt !!